Panier

UN PEU D'HISTOIRE...

LE LINDY HOP :

Considéré comme l'âge d'or du Jazz, apparu vers les années 1930, le Swing (ou middle jazz) se démarque du jazz Nouvelle-Orléans par des orquestres de plus grande taille.

C'est l'ère des Big Bands (Duke Ellington, Count Basie, Glenn Miller, Benny Goodman...)

 

C'est à Harlem, quartier de New York que l'histoire continue au rythmes jazz populaires dans le mytique "Savoy Ballroom" plus particulièrement. Noires et blancs mélangés vont à fur et à mesure élaborer les fondaments de la danse swing.

 

Le terme de "Lindy Hop" est apparu vers 1927, lorsqu'un journaliste demande au célébre danseur "Shorty" (George Snowden) comment s'appelle cette danse.

Les titres des journaux en ce moment fesaient allution à la prouesse de Charles Lindbergh qui venait de traverser l'Atlantique en avion.

"Lindy hops the Atlantic" (Lindy Saute l'Atlantique)...il lui répondit donc...Du Lindy Hop!!!

 

Les acrobaties font parution vers 1935 grace au légendaire Frankie Manning.

Sous la direction du portier en chef du Savoy, Hubert White, qui monte la troupe "Whitey's Lindy Hopper" et la danse se démocratise à travers le monde.

LE BLUES

Apparu au cours du 19e siècle, le blues tire ses origines des chants de travailleurs et travailleuses originaires d’Afrique et esclaves aux États-Unis.

 

 

Origines

Blues est en réalité la contraction de l’expression anglaise Blue devils, que l’on traduit en français par idées noires.

Les historiens et musicologues font remonter les origines du blues courant du 19e siècle.

Le Blues est alors un art essentiellement oral, sans instrument. L’instrumentation du jazz apparaîtra peu à peu au début du 20e siècle. Après 1945, le jazz s’électrifie, notamment pour ce qui est de la guitare et de l’harmonica.

 

Années 50 à nos jours

Peu à peu, au fil des années, le jazz donne naissance à de nouveaux styles de musiques populaires, notamment le rock’n’roll, la soul ou encore le rhythm & blues.

Mais le blues continue aussi de suivre sa propre voie et évolue constamment, notamment grâce au travail de maîtres comme Robert Cray, Bonnie Raitt, James Harman, Alvin Youngblood…

 

LE CHARLESTON

Bien avant le Swing, les danses etaient la Valse ou le Fox-Trot.

Vers 1920 des noires habitants de la ville de Charleston en Caroline du Sud aux Etats-Unis, inspirés du Jazz et la danse africaine vont créer une danse syncopée et dynamique qui portera avec le temps le nom de la ville : Le Charleston

 

Le rythme fut popularisé vers 1923 par la chanson appellée "The Charleston" composée par le pianiste James P. Johnson pour le show de Broadway "Runnin'Wild" qui deviendra l'un des hits de la décade.

LE BALBOA

Née en Californie début des années 1920, le Balboa devient populaire entre 1930 et 40 à l'époque de la musique swing. C'est une danse de couple avec la particularité d'une connexion "poitrine contre poitrine" et que convient par ses pas et mouvements aux rythmes dites "rapides".

 

Aujourd'hui appelé "Bal-swing" par la variation des mouvements en position "ouverte" et voir des acrobaties mais en restant fidèles au feeling et la base du Balboa.

 

Après un renouveau dans les années 1990, le Balboa connaît aujourd'hui un essor mondial. 

LE COLLEGIATE SHAG

Le "Collegiate Shag" ou "Shag" est une danse de couple issue de la famille de danses swing entre 1920 et 1940. Dansé sur des rythmes très rapides, jusqu'à 200 bpm, est née en Caroline du Nord mais très rapidement c'est exporté vers tout les Etats Unis et jusqu'à l'Australie en 1940.

Actualités

INSCRIPTION NEWSLETTER

Facebook